Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFRIKANEWS

COTE DIVOIRE : SUR 500 DETENUS POLITIQUES LE MINISTRE DOGO RAPHAEL LIBERE DANS LINJUSTICE

4 Décembre 2015, 14:55pm

Publié par Mspdi Ubuntu

COTE DIVOIRE : SUR 500 DETENUS POLITIQUES LE MINISTRE DOGO RAPHAEL  LIBERE DANS LINJUSTICE

LE REGIME DES REBELLES PUTSCHISTES JOUE AVEC LE FEU

Ce régime qui prend de l’eau de toutes parts n’en finit pas de confirmer qu’il n’agit que pour son unique bonheur et non celui du peuple ivoirien ni pour la vraie justice

Alors que les adorateurs et pantins du non élu n’ont pas finit de se remettre du cauchemar du boycott massif de leur comédie électoral, qu’une nouvelle déconvenue arrive avec le sorogate des écoutes téléphoniques qui prouvent que ADO, Hamed Bakayoko et Soro sont tous impliques dans le fiasco de putsch des Diendere, Djibril Bassole et consorts .

C’est en ce moment que l’ensemble de la communauté des droits de l homme remet au gout du jour le trop plein de prisonniers politiques en Cote d Ivoire qui avoisinent le chiffre de 500 hommes et femmes injustement incarcérés pour leur obédience politique pro Gbagbo

Partout on entend ici et la parler de libération provisoire ou de loi d’amnistie pour les prisonniers politiques mais en réalité le régime impopulaire nen veut pas et cherche tout simplement gagner du temps et distraire l’opinion nationale et internationale avec des parodies de justices pour quelques uns

Pour preuve la libération du ministre DOGO RAPHAEL qui fut libére suite a une décision de leur justice aux ordres a une peine de 1 an 7 jours alors que c’est exactement le temps qu’il a déjà passe dans leur goulag sans motifs réels finit par nous convaincre que Ouattara manipule dans tous les sens cette justice des rattrapés a sa guise .

Comment peut-on comprendre que le ministre qui est en vérité innocent ne puisse pas être libéré purement et simplement pour manque de preuves mais plutôt condamne pour salir son casier judicaire pour ainsi se voir libéré car ayant purge exactement la totalité de sa peine en prison préventive. Hélas

Cette mise en scène n’émeut personne et ne réjouit que ce régime sauvage de génocidaires qui se croient trop malins pour endormir partenaires et adversaires

En fait l’affaire de SORO entrelacée dans celle des crises internes au régime sans oublier le caractère international de certaines contradictions internes et externes liées aux comploteurs internationaux que son la France les USA et la CPI explique tout ce remue ménage car la maison semble se crouler et il leur fait un peu d’oxygène venant de quelque part

Les jours a venir si les centaines de prisonniers politiques tels ASSO ADOU, Oulai Hubert , KOUA Justin, Dahi Nestor, Lida KOUASSI Moise , Zagol Durand , Samba DAVID et leurs autres compagnons ne sont pas libérés purement et simplement alors Ouattara et ses sbires n’auront rien fait et la lutte des ivoiriens demeure entière et sans relâche

Détenir plus de 500 ivoiriens pour faire taire le FPI de Laurent GBAGBO c’est mal connaitre les ivoiriens car en ce moment même la direction du parti est en réunion de Comite Central ce weekend pour prendre de grandes décisions qui vont dorénavant guider la lutte des ivoiriens pour la souveraineté, la liberté et la restauration de l’état de droit en Cote d’ivoire. Le parti de Sangare Aboudramane , ASSO Adou et Laurent Gbagbo reste attache a la souverainte de la Cote dIvoire et entend demeurer ferme jusqu’au bout pour la victoire finale du peuple d Eburnie sur les colons et ou les impérialistes et leurs collabos apatrides .

Les génocidaires au pouvoir ont assez de casseroles et le pire est à craindre car le FPI et les démocrates ivoiriens semblent déterminés à aller jusqu'au bout dans leurs exigences de la libération de Simone GBAGBO, le General Dogbo BLE, et tous les autres détenus civiles et militaires sans exception

La CPI avec BEN SOUDA commence a avouer elle aussi son incapacité à résoudre le problème des chefs de guerres et de ce régime impopulaire avec ses nombreux paradoxes

Mais le peuple ivoirien na pas encore dit son dernier mot

La lutte continue et qui vivra verra

Correspondance depuis Abidjan pour AFRIKANEWS

Bamba KETETIGUY

Commenter cet article
K
Vous n'avez rien à écrire car depuis 2002 vous racontez les mêmes balivernes.
Répondre
C
Depuis 2002 que vous avez attaque la CI nous sommes dans la meme situation de ni paix ni guerre et de repression absurde imposee par vous et vos criminels dozos de Ouattara et soro guillaume . Pourquoi voulez vous entendre autre chose qu les denonciations de vos barbaries sale petit kouame dozo imposteur