Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFRIKANEWS

LE FPI REAGIT SUITE AU MANDAT DARRET LANCE CONTRE SORO GUILLAUME

8 Décembre 2015, 18:46pm

Publié par Mspdi Ubuntu

LE FPI REAGIT SUITE AU MANDAT DARRET LANCE CONTRE SORO GUILLAUME

FRONT POPULAIRE IVOIRIEN

Le Secrétariat Général

Déclaration du Fpi suite au mandat d’arrêt délivré par Mme Sabine Khéris, Juge au Tribunal de Grande instance de Paris à l’encontre de M. Guillaume Soro, Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire

Le 5 décembre 2015, Madame Sabine Khéris, juge d’instruction au Tribunal de Grande instance de Paris a délivré à Paris un mandat d’arrêt à l’encontre de Monsieur Soro Guillaume, Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. Le lundi 7 décembre 2015, la police française a tenté de procéder à l’arrestation de l’intéressé à son domicile en région parisienne. Ce même jour, un collectif d’Avocats à la Cour d’Appel de Paris commis par le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire publie un communiqué confus dans lequel il prétend que «ce mandat est délivré en méconnaissance des pratiques et usages diplomatiques admis et reconnus ». Il y affirme par ailleurs que « dans les limites des usages diplomatiques et dans ces limites seulement, il coopérera avec la justice française qu'il saisit de son côté d'une plainte en dénonciation calomnieuse contre Monsieur Michel Gbagbo et tous autres… ».

Le Front populaire ivoirien considère que la citation du deuxième personnage politique de l’Etat de Côte d’Ivoire à comparaître devant des tribunaux étrangers constitue un évènement suffisamment grave pour ne pas que l’intéressé s’y soumette tout en bénéficiant de la présomption d’innocence. Il y va non seulement de l’honneur et de la dignité de l’intéressé lui-même, mais aussi et surtout de la crédibilité de l’Etat de Côte d’Ivoire dont il préside la deuxième institution. Aussi le Front populaire ivoirien invite-t-il Monsieur Guillaume Soro à se présenter instamment devant Madame Sabine Khéris, juge d’instruction au Tribunal de Grande instance de Paris afin de répondre des accusations qui sont portées à son encontre.

Le Fpi invite le gouvernement ivoirien à se saisir de cette affaire pour faciliter la présentation de M. Soro Guillaume devant les autorités judiciaires françaises.

Le Fpi remarque en outre que cette affaire intervient au moment où l'intéressé séjourne à Paris après avoir défrayé la chronique suite à la tentative de coup d'Etat perpétré au Burkina-Faso le 17 septembre 2015. Dans des conversations téléphoniques « fuitées » avec les Généraux Djibrill Bassolé et Gilbert Diendéré diffusées mi-novembre sur les médias, Monsieur Guillaume Soro dévoilerait ainsi son implication manifeste dans la tentative de putsch qui a endeuillé ce pays frère et dans le meurtre du Ministre Désiré Tagro. Autant de faits qui interpellent directement l’Etat de Côte d’Ivoire. Monsieur Alassane Dramane Ouattara, Chef de l’Etat devra nécessairement s’expliquer devant la nation.

Le Front populaire invite donc le gouvernement ivoirien à ouvrir une enquête en accord avec les autorités du Burkina-Faso pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire d’écoutes téléphoniques entre M. Soro Guillaume et les Généraux burkinabé mis aux arrêts.

Dans l’attente, pour sauvegarder sa dignité et le respect de l’institution qu’il dirige, M. Guillaume Soro devrait démissionner.

Fait à Abidjan le 8 décembre 2015

Pour le Front populaire ivoirien

P/O Le Secrétaire national

chargé des relations avec les Partis

et les Organisations membres de l’IS

Roger Gballou


Commenter cet article

kouassi 08/12/2015 22:13

ok