Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFRIKANEWS

Miracle en Côte d'ivoire d'Ivoire : Lorsqu'une Grâce Présidentielle se commue en liberté provisoire !

5 Janvier 2016, 21:39pm

Publié par Mspdi Ubuntu

Miracle en Côte d'ivoire d'Ivoire : Lorsqu'une Grâce Présidentielle se commue en liberté provisoire !

Depuis les annonces recentes du dictateur impose aux ivoiriens a propos dune probable liberations de 3100 prisonniers pour favoriser la reconciliation nationale , personne navait cru sauf les adorateurs et autres collabos . Aujourdhui la preuve est faite que Ouattara se moque de tous . Nous vous proposons ici les dernieres analyses de Tchedjougou Ouattara sur les mensonges et alchimies du genocidaire ADO. La Redaction

Ne vous avions-nous pas prévenus ? Ça y est ! Aux dernières nouvelles, et de la bouche certifiée de l'immense ministre de la Justice de Côte d'Ivoire, magistrat de son état, une partie de la Grâce Présidentielle, annoncée le 31 décembre 2015, par Monsieur Dramane OUATTARA, vient de se transformer en liberté provisoire, concernant les seuls détenus pro-Gbagbo.

Eh oui, les ivoirens sont en pleine dégustation d'une Côte d'Ivoire "étonnante", à eux promise par le Bravetchê !

Diantre ! Même pour son premier miracle, au mariage de Caana, où l'eau fut transformée en vin, Jésus eût, quand même, recours à six (06) vases de pierre.

Mais, pour le Président providentiel des ivoiriens, nul n'est besoin d'un minimum de matière pour opérer ses miracles.

Franchement ! Quel lien y a t-il entre une Grâce Présidentielle et une ordonnance de mise en liberté provisoire ?

En effet, comme sufissamment démontré dans notre dernière contribution, sur le sujet, la Grâce, en tant que manifestation de la mansuétude du Président de la République, n'est destinée qu'aux seules personnes détenues en vertu d'une décision devenue définitive.

En revanche, quant à l'octroi de la liberté provisoire, il relève de la compétence exclusive du juge d'instruction qui l'accorde souverainement, à tout inculpé, dont il estime que la détention n'est plus nécessaire à la manifestation de la vérité.

L'ordonnance de mise en liberté provisoire que prend donc le juge d'instruction s'inscrit absolument dans le fonctionnement autonome du pouvoir judiciaire.

D'où vient-ll alors qu'un chef de l'Exécutif, comme Ouattara, qui proclame, à tout vent, la séparation des trois (03) pouvoirs, dans son pays, séparation constituant le seul vrai indicateur d'un état véritablement démocratique, ait pu être tenté de faire admettre, au monde entier, que la Grâce Présidentielle, annoncée à l'occasion du nouvel an 2016, devrait être regardée comme constituée, pour partie, d'ordonnances de mise en liberté provisoire des juges d'instruction ?

Dans quel monde évolue, seule, cette Côte d'ivoire ? Existe t-il un minimum de base légale à toutes ces turpitudes ?

En tout état de cause, loin d'être une affaire anodine, ce que vient de faire Monsieur Dramane OUATTARA, n'est rien d'autre que la confession de la terrible dictature qu'il fait abattre sur le peuple ivoirien depuis le 11 avril 2011.

Et les mandants occidentaux de l'homme, ont là, une preuve supplémentaire qu'ils n'ont nullement bombardé la Côte d'ivoire en 2011, pour pourvoir les ivoiriens en démocratie.

Comment appelle t-on un pays sans séparation de pouvoirs ?

Qui a dit qu'il existe un crime parfait sous les cieux ?

Allons-y seulement ! Tout près est très près!

Tchedjougou OUATTARA

Commenter cet article