Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFRIKANEWS

MISE AU POINT :POURQUOI NOUS PARTONS A LA HAYE LE 28 ? PAR STEVE BEKO

24 Janvier 2016, 18:45pm

Publié par Mspdi Ubuntu

MISE AU POINT :POURQUOI NOUS PARTONS A LA HAYE LE 28 ? PAR STEVE BEKO

POURQUOI NOUS PARTONS A LA HAYE LE 28 ?

Je voudrais de prime abord préciser que le comité d’organisation que nous avons mis en place et qui a piloté l’organisation du 11 avril à Paris et du 31 mai 2015 à la Haye à l’occasion des 70 ans du président Gbagbo est composé de toutes les sensibilités politiques de notre camp.

On y retrouve ainsi des militants de tous les partis et les sensibilités politiques de notre camp. Le président Stéphane Kipré a bien voulu nous offrir les cars comme il nous a aidé sur les précédentes manifestations mais ce n’est pour autant une organisation typiquement UNG. La camarade Hortense Assalé, représentante du FPI en France pourra d’ailleurs le confirmer puisqu’elle est fortement impliquée avec son bureau.

Ceci étant dit, pourquoi nous avons choisi le 28 au lieu du 29 pour la forte mobilisation ?

C’est en novembre qu’après un énième report, la date du début du procès a été fixée au 28 et 29 janvier. Dès lors, les patriotes partout dans le monde et particulièrement en France ont pris leurs dispositions pour être présents à l’ouverture le 28 janvier. Pour nous, ce jour est important puisque toute la presse mondiale sera présente pour l’ouverture. Il nous faut donc marquer le coup en montrant notre opposition à cette injustice et démontrant que nos détenus ne sont pas seuls.

C’est lors de la conférence de mise en état qui s’est tenue le 14 janvier que nous avons su que le procureur s’exprimerait le 28 Janvier et la défense le 29. Pour prendre un jour congé au travail, c’est deux semaines minimum avant le jour J. Si nous avions attendu la conférence de mise en Etat (personne ne savait qu’elle se tiendrait) beaucoup des nôtres n’auraient pas pu effectuer le déplacement car dans l’impossibilité de se libérer au travail.

Je suis donc surpris d’entendre que l’on nous reproche d’aller à la Haye le 28 et non le 29. Entre un jour solennel d’ouverture de procès et le lendemain, qu’est ce qui est important pour communiquer et donc justifier une forte mobilisation ?

Par ailleurs, nous avons encouragé les initiatives qui vont dans le sens d’une autre mobilisation le 29. D’ailleurs, tout notre comité d’organisation y sera le 28 et le 29.

Si nous ne demandons pas qu’on nous félicite de donner de notre temps et de notre argent pour cette mobilisation (surtout venant de la part de ceux qui ne prennent jamais aucune initiative), on peut éviter de nous insulter et d’accuser le président Stéphane Kipré de démobiliser les militants en mettant des cars à disposition à 10 euros. C’est à croire qu’il est plus facile de mobiliser à 30 euros qu’à 10 euros.

Nous avons fait le pari de ne tomber dans aucune polémique mais ces précisions étaient importantes afin qu’on se comprenne. Nous n’allons pas à La Haye pour écouter le président Gbagbo et le ministre CBG sinon chacun serait chez lui devant son ordinateur. Nous y allons pour manifester et crier notre indignation. C’est cela le but !

Nous serons à la Haye le 28 janvier pour décrier l’injustice faite au président Gbagbo et au ministre Charles Blé Goudé. Les camarades qui arrivent le 29 nous y retrouverons et cela ne peut qu’être bénéfique.

Par Steve Beko

Commenter cet article