Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFRIKANEWS

LES DEMOCRATES EN DANGER EN COTE DIVOIRE :LE MEETING DU FPI A ADZOPE A ETE VIOLEMMENT ATTAQUE PAR LA POLICE PRO OUATTARA

26 Mars 2016, 23:35pm

Publié par Mspdi Ubuntu

LES DEMOCRATES EN DANGER EN COTE DIVOIRE :LE MEETING DU FPI  A ADZOPE A ETE VIOLEMMENT ATTAQUE PAR LA POLICE PRO OUATTARA

Le Front Populaire Ivoirien ,parti du président Laurent Gbagbo a décidé d’organiser une tournée nationale pour informer les ivoiriens sur le procès de la honte qui se déroule en ce moment a la CPI

Apres avoir réussi de façon brillante une tournée a Abidjan a travers les dix communes de la capitale le pouvoir fébrile illégitime et génocidaire de Ouattara s’est dit qu’il fallait user de toutes les méthodes liberticides et violentes pour empêcher le peuple ivoirien de démontrer son attachement au combat et aux idéaux défendus par le FPI le parti du père de la démocratie ivoirienne

Faisant usage de toutes les techniques intimidations intoxications le régime des dozos en cravates, comme le dit le ministre AHOUA DONMELLO, na pas pu empêcher les nombreux ivoiriens de la région d Adzopé de sortir pour aller écouter le gardien du temple ABOUDRAMANE SANGARE qui dirigeait une impressionnante délégation du FPI

Au finish il fallait faire usage de gaz lacrymogène et des autres moyens muscles pour tenter de dissuader les nombreux militants et sympathisants décidés a en découdre avec ces forces du désordre coalisées au service de Ouattara l’apatride venu de Sindou

Sangaré Aboudramane en homme de paix a simplement décidé d’éviter les affrontements inutiles et demandé aux nombreux ivoiriens déterminés , a rester chez eux en leur promettant de revenir dans un futur proche tenir ce meeting d’information On aura enregistré malgré tout ceci de nombreux cas de violences sur les leaders et autres militants du FPI sortis ce jour dont Marie Odette Lorougnon la Vice Présidente chargée de la mobilisation

Comme on le voit depuis que les dozos sont au pouvoir en Cote d’ivoire par la force des armes du colon français Nicolas Sarkozy en 2011, personne n’est libre de s’exprimer et de manifester au risque de se faire arrêter et bastonner. Avec ces centaines de prisonniers politiques qui croupissent déjà depuis de nombreuses années en ,prison ce régimes illégitime ne se rend pas compte que les ivoiriens et les africains commencent a en avoir marre de cette dictature de Ouattara qui veut demeurer le seul a parler et agir dans ce monologue répressif

Ce n’est que partie remise car la lutte des ivoiriens ne s’arrêtera pas en si bon chemin tant que le président Laurent Gbagbo et les centaines de prisonniers politiques ivoiriens ne seront pas libérés tout comme leur pays la Cote ivoire qui subit une recolonisation répressive avec ce Ouattara un collabo sans dignité aucune

Comme Blaise Compaoré Ouattara sen ira un matin dune manière que personne ne peut prédire mais le peuple ivoirien et Dieu lui seul le grand planificateur sen chargeront

Les ivoiriens savent leur mission historique et Ouattara se rend compte qu’il est minoritaire même dans son propre camp car les ivoiriens sont aujourd’hui d’accord que c’est bien lui le vrai frein a la cohésion la réconciliation et l’unité des ivoiriens

Personne ne peut diriger un peuple digne pendant longtemps dans la violence et le mépris total sans s’exposer a une révolté légitime de ce peuple

OHHH HONTE A OUTTARA et ses suiveurs sans foi ni loi qui ne voient pas venir leur fin aveugles qu’ils sont par le sang du peuple ivoirien qu’ils ont versé et bu

Ouattara ne connait pas les ivoiriens, il ne peut donc les aimer. Mais les ivoiriens qui commencent à le connaitre lui réservent une surprise a la dimension de ses crimes et humiliations persistantes a eux imposées

Nous reviendrons sur les détails de cette journée

Correspondance de Diomande KELETIGUY

Commenter cet article