Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFRIKANEWS

Décès de Papa Wemba : La responsabilité civile de Asalfo difficilement discutable..

25 Avril 2016, 00:42am

Publié par Mspdi Ubuntu

Feu PAPA WEMBA LA STAR DE LA RUMBA
Feu PAPA WEMBA LA STAR DE LA RUMBA

Ils sont nombreux les africains qui condamnent la prestation des secouristes au FEMUA ce jour en Cote divoire . Ils sont nombreux les ivoiriens et les africians qui condament le manque de professionalisme dont a fait preuve le comite dorganisation et la mort de PAPA WEMBA fera couler beaucoup d encre et de salives . Des enquetes de tous les genres sont a souhaiter et la famille de la STAR ainsi que ses millions de fans nont pas encore fini de reagir Lisez pour linstant cette reaction de Tchedjougou Ouattara . Qoi quil en soit ASALFO AURA A SEXPLIQUER CAR CE NEST QUE LE DEBUT LA REDACTION

Même si on se représente aisément que son sommeil ne peut être troublé du fait de la probabilité de recherche de sa responsabilité,
dans la mort tragique de l'immense Papa Wemba, ce, eu égard au gigantisme de sa fortune, estimée à plusieurs milliards de nos francs,
il nous plaît, toutefois, d'esquisser les fondements probants de la responsabilité de sieur Asalfo dans la disparition de l'homme.

Aussi sous réserve des résultats d'une autopsie rigoureuse, au cas où les parents du défunt en jugeraient de la nécessité, faut-il
néanmoins écarter la probabilité de recherche de la responsabilité pénale de Ouedraogo Asalfo, dans le décès de l'icône Papa
Wemba.

En d'autres termes plus simplifiés, il ne saurait, en l'état actuel d'une appréciation rigoureuse des éléments de la situation, être
pertinemment envisagée une plainte de nature à entrainer des poursuites pénales contre sieur Asalfo.

En revanche, au regard des circonstances inacceptables, connues de tous, dans lesquelles ce monument a péri, il est constant
que sieur Asalfo ne saurait aisément s'affranchir de sa responsabilité civile, établie à maints égards.

En effet, en matière de responsabilités, on n'est pas seulement responsable du dommage résultant de son propre fait. On est aussi tenu
de réparer les dommages qui surviennent du fait de sa négligence ou de son inattention ou de son abstention.

Il suit d'un tel principe que, d'une part, sieur Asalfo qui s'est engagé dans l'organisation d'un rassemblement de plusieurs dizaines de milliers
de personnes, pendant plusieurs jours, devrait, tout d'abord, s'astreindre à la souscription d'une police d'assurance-vie, en vue de garantir les
conséquences dommageables attachées à ce type d'événements.

Par ailleurs, sauf à Monsieur Asalfo de rapporter les preuves scientifiques irréfutables, qu'au plan sanitaire, ne pesant sur le médecin qu'une
obligation de moyens, il avait pris, pour sa part, toutes les dispositions médicales qu'exigent l'ampleur et la qualité de ses invités, à l'effet de
circonscrire techniquement, le cas d'urgence auquel a succombé Papa Wemba, sieur Asalfo devra se faire de serieux soucis indemnitaires.

Car, et sous réserve des résultats de l'enquête sur les causes et les circonstances du décès de cette haute personnalité, les éléments objectifs
disponibles, telle la vidéo décrivant la chute de Papa Wemba, la faiblesse inexcusable de l'équipe médicale, et la lenteur coupable avec laquelle
quelques deux pelés, trois tondus, appelés secouristes, de seconde zone au demeurant, ont réagi pour un accident, exigeant une particulière célérité dans la prise en charge de la victime, il faut parier que la responsabilité civile de sieur Asalfo sera difficilement dégagée.

Je me représente par voie de conséquence que ce cas Papa Wemba interpellera ces pseudo organisateurs de spectacles d'envergure, sur la réalité,
que l'ère des Boom, dans des palissades de pailles, aux risques et périls de chaque participant, est totalement révolue.

Compassion émue à l'Afrique digne, en lutte, dans son entièreté.

Par Tchedjougou Ouattara SAGBASSÉ

Commenter cet article

Anonyme 25/04/2016 13:16

lorsque vous rédigez vos articles servez-vous aussi de vos connaissances de journaliste Avant même de parvenir au comité d'organisation il y'a ce qu'on appelle le STAFF de l'artiste ( Manager...) Ces derniers se charge de la Santé morale et physique de l'artiste avant même qu'il ne monte sur scène. Pour l'intervention, au regard de ce que j'ai vu dans votre article, il est prouvé que vous n'étiez pas sur les lieux. Nous qui étions nous avons vu comment les chose ce sont déroulé. Il y'avait une Ambulance bien équipée qui était à son secours.Pour ton information c'est à l’Hôpital qu'il est mort et non sur scène du coup n'accusez pas le secouristes de la Croix rouge sur les lieux.