Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFRIKANEWS

INFOS BREVES D AFRIQUE:La Cote d’ivoire au rouge, le Ghana retient son souffle avant les élections et le Congo na pas fini de soigner ses plaies quand la RCA veut auditer

21 Mai 2016, 12:25pm

Publié par Mspdi Ubuntu

Le niet des refuigers politques Ivoiriens du Ghana
Le niet des refuigers politques Ivoiriens du Ghana

INFOS BREVES DU CONTINENT AFRICAIN

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE : L audit de la Transition en vue

Le nouveau président Archange Touadera est sur le point de lancer une opération d’audit de la Transition dirigée par madame Catherine SAMBA Panza et son Premier Ministre Mahamat Khamoun

Selon les oreilles introduites il s’agit principalement dune affaire de dons en provenance de l’Angola qui avait fait couler en son temps beaucoup d’encres et de salive. Quand on sait aussi que plusieurs nominations de dernières minutes de la maman Cathy avaient été annulées récemment des sa prises de fonction il ya fort a craindre que ces audites feront très mouches dans les mois a venir surtout qu’on parle déjà de détournements a la Délégation de la Mairie de Bangui jusque la dirigée par une proche de la Présidente de la Transition

GHANA : Les prochaines élections semblent à haut risque

Le Ghana est cité parmi les pays africains les plus démocratiques alors que son économie semble aussi florissante. Mais selon les échos qui viennent d Accra les prochaines élections présidentielles et parlementaires ne seront point du tout une partie de plaisir. Déjà la Cour Suprême vient d’ordonner a la Commission Electorale Indépendante de réviser entièrement le listing électoral suite a la découverte dune nombre trop élevé d irrégularités sur la présence de plusieurs dizaines de milliers de faux électeurs et ou inexistants. Quand on sait que le leader de l’opposition NANA AKUFO ADDO et son parti le NPP sont prêts a tout pour vaincre le président sortant JOHN MAHAMA Dramani du NDC . Déjà la haute juridiction nationale vient de prendre la décision de dissolution des groupes prives de sécurité des partis politiques qui commençaient déjà a ressembler a des sortes de milices privées Les églises partout dans le pays on commencé elles aussi a faire des prières intenses pour que la paix et la stabilité règnent dans le pays en cette fin d’année d’électorale. Au pays de Kwame Nkrumah et du défunt Evans Johns ATTA Mills tous croient les doigts en disant : Wait and see .

CONGO BRAZZAVILLE : Denis Sassou maintenu au pouvoir mais l’opposition na pas dit son dernier mot

Le Congo Brazzaville a réussi son examen de passage que constitue l’élection présidentielle mais il demeure plusieurs points de désaccords entre le pouvoir et son opposition qui na pas encore digérer sa défaite quelle considère non conforme a la réalité des urnes. Entre temps plusieurs opposants ont déjà été mis en résidence surveillee tandis que certains, pour la majorité dans la région du Pool, ont subi les coups de feu des canons des forces de l’ordre faisant des dizaines de victimes selon l’opposition radicale. Apres la nomination du Premier et de son gouvernement les pouvoir dit s’atteler a l’apaisement et a la normalisation du paysage politique alors que les opposants parlent de commission d’enquête pour connaitre le nombre véritable de victimes dans cette crise post électorale

Si il est a souhaiter que le combat de démocratisation devienne une habitude normale dans nos états africains il faut vraiment dénoncer avec la dernière énergie l’usage de la force militaire tant chez les pouvoirs que chez les opposants. Pour éviter le pire il revient au pouvoir de Brazzaville de prendre toutes les mesures d’apaisement afin que ce pays marche sur le chemin de la paix en allant vers son développement intégral qui passera forcement par l’expression démocratique selon la volonté et le rythme des peuples qui doivent demeurer souverains libres et vigilants . Au Congo comme en Cote d’ivoire. Avec les bruits que l’on entend par ci et par la il est a craindre que ce pays connaissent a nouveau des troubles sérieux

COTE DIVOIRE : Le surendettement et insécurité rivalisent avec la misère et les violations diverses des droits de l homme

Le pays du père fondateur Felix Houphouet Boigny et de Laurent GBAGBO le père de la démocratie naissante se meurt sous Allassane Ouattara . En tout cas c’est le triste constat des connaisseurs de ce beau pays. La guerre créée et gagnée par les rebelles de Ouattara diriges par un certain Guillaume Soro avec la bénédiction de Nicolas Sarkozy et de Ban ki Moun aura fait tres mal a ce pays jadis paisible et accueillant. Avec le procès dit de la honte de président socialiste Laurent Gbagbo détenu a la Haye la communauté internationale se rend aujourd’hui compte que la xénophobie dont il était accusée n’était qu’un piètre prétexte pour mettre a l’écart celui qui avait prôné la souveraineté la démocratie et le développement de son pays. Alors qu’il est l’otage de la CPI depuis 5 ans en compagnie de son jeune ministre et ex leader des jeunes patriotes ivoiriens, Charles Ble Goude, Laurent Gbagbo est devenu le leader africain le plus adule et connu de notre ère. Non seulement la CPI peine a trouver des preuves consistantes pour prouver leurs allégations mensongères de plan commun mais en plus leurs témoins a charges font preuve dune nullité sans égal jamais observée dans un procès dune si grande importance

Le désarroi des populations ivoiriennes vient de l’incapacité de celui que ses suiveurs croyait capable de remplir les poches en créant les emplois et un véritable développement intégral et durable s’avère être un agent de surendettement au services de la Banque Mondiale, de diminution du pouvoir d’achat des populations et de désagrégation de la cohésion sociale et même de l’identité nationale au profit dune anti nationale dit de rattrapage faisant une part belle aux apatrides et autres étrangers burkinabés , français confirmant ainsi une recolonisation brutale et une repopulation d’un pays qui était si bien parti pour son envol souverainiste et démocratique avec le Président Laurent Gbagbo . Quoi qu’il en soit le pays est très loin de la réconciliation et le peu que l’on puisse dire c’est que la crise qui attend la Cote d’ivoire est pire que ce quelle a déjà connue au vue des centaines de prisonniers politiques pro Gbagbo toujours injustement détenus et les dizaines de milliers de refgiers politiques dont la colère ne fait que grimper de jour en jour contre la dictature des mercenaires et dozos en cravates ,comme les appellent les ivoiriens désabusés. Sans oublier que les nordistes qui étaient la base majoritaire de Ouattara ne cachent plus leur déception et désarroi au point de surnommer leur champion Allassane Ouattara alias LADJI GOUDRON pour dire qu’il construit des routes a crédit sans s’occuper de la grande pauvreté et insécurité qui sabattent sur les populations depuis quil est impose aux ivoiriens en Avril 2011 avec laide de Nicoals Sarkozy et de BAN KI MOUN .

Les milices prives pro Ouattara composées des microbes et dozos, bandes armées criminelles , qui tuent dans l’impunité totale sont a coup sur la preuve que si les ivoiriens ne se révoltent pas ils risquent tous d’être victimes de leur peur ou collaboration irresponsable a limage d’un Affi Nguessan , ex Premier ministre de Gbagbo qui aujourd’hui a décidé d’être un opposant soumis de salons qui a pour vrai ennemi son mentor Laurent Gbagbo a qui il dispute en vain le leadership du Front Populaire Ivoirien . Ce parti fut englue dans cette crise interne qui la empêché ces dernières années de jouer son rôle de véritable alternative crédible sur terrain a cette dictature anti ivoirienne ouattariste . Sans travail, délogés et méprisés dans leur misère nouvelle, les ivoiriens n’ont plus d’autre choix de se jeter a l’eau et libérer leur pays Heureusement que la direction légitime sous la houlette du Professeur SANGARE Aboudramane a repris la grande mobilisation sur le terrain qui draine des énormes foules a travers le pays

Apres une humiliation subie par sa ministre de la solidarité Marietou Kone au Ghana par les exiles politiques le régime Ouattara s’active encore a envoyer son émissaire sur le terrain ghanéen avec laide de certains collabos a l œuvre désormais a visage découvert Il faut aussi noter que l’offensive diplomatique entame par la direction de la Coordination du FPI en exil dirigée par le ministre Emile Guirieoulou , qui vient de croiser le ministre de l’intérieur Ghanéen pour lui expliquer de façon limpide la position des exiles pro Gbagbo est une action positive parmi tant d’autres a travers l Afrique pour dénoncer la dictature Ouattara et ses pratiques propagandistes sans issues significatives vers la paix et la cohésion sociale tant attendue par les ivoiriens

Charles Malone Mayomo

Email :mayomonews@gmail.com

Commenter cet article