Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFRIKANEWS

SOULEVEMENTS POPULAIRES EN COTE DIVOIRE .Voici pourquoi Ouattara ne réagit pas aux casses et pillages dans le pays

23 Juillet 2016, 23:17pm

Publié par Mspdi Ubuntu

Ici des victimes des milices pro ouattara appeles microbes
Ici des victimes des milices pro ouattara appeles microbes

Machiavel est descendu sur les bords de la langue Ebrié: Voici pourquoi Ouattara ne réagit aux casses et pillages dans le pays

A la suite de mon post dans lequel je présentais comme inquiétant le communiqué du RDR appelant sa jeunesse à ramener l'ordre dans le pays en lieu et place des forces de l'ordre, j'ai été contacté par quelqu'un qui, à en croire les informations qu'il donne, doit bien faire partie d'un des cercles du pouvoir à Abidjan.

Mon interlocuteur a d'abord cherché à savoir si j'ai des entrées au niveau du pouvoir. Apparemment il voulait savoir si j'avais plus de précisions sur la motivation qui se cache derrière le communiqué auquel je fais référence dans mon post.

Bon, je vous épargne les détails de nos échanges pour revenir à l'essentiel.

L'homme avec qui j'ai échangé, m'a informé que le fameux communiqué n'avait rien d'un appel à former une milice.

Il m'a cependant donné des informations qui m'ont fait froid dans le dos.

En effet selon mon interlocuteur, ils avaient les informations précises qui prévoyaient que la grogne atteindrait bientôt Bouaké.

Je vous parle d'échanges que nous avons eu hier nuit.

Selon donc mon interlocuteur, des informations précises en leur possession indiquent que certaines personnes sont à l'affût pour profiter de cette grogne pour mener un coup.

Certains responsables du parti au pouvoir le sachant, ils se sont préparés à profiter de l'occasion pour résoudre deux problèmes:

1. Les meneurs passent en action et font un coup d'état. Ce à quoi le pouvoir est déjà préparé. Les personnalités importantes du régime seront mises en lieu sûr. C'est donc à ce moment-là que les jeunes du RDR rentreront en action pour remettre Ouattara au pouvoir, un peu comme ce fut le cas en Turquie avec Erdogan.
2. Le régime profiterait alors de l'occasion pour arrêter les "fautifs" de même que leurs alliés et soutiens. Ceux qui auraient des mandats pendants sur la tête répondront de leurs actes devant les juridictions compétentes.

J'ai alors compris que nous étions de pleins pieds dans la guerre de succession dans le camp Ouattara où malheureusement tous les coups sont permis.

Je ne sais pas s'il s'agit d'une simple intox de quelqu'un qui veut se donner de la contentance, mais le simple fait que ses informations par rapport à Bouaké se confirment me pousse à partager ces quelques bizarreries avec vous.

Tanoh

Commenter cet article