Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFRIKANEWS

AFRIQUE FRANCOPHONE : Analyses profondes des crises présentes au Mali et en Côte d'Ivoire en exposant les secrets et solutions incontournables selon la vision de la Renaissance Africaine

26 Août 2020, 14:52pm

Publié par Mspdi Ubuntu

#PREMIERE PARTIE 

 

CRISES DE BAMAKO ET ABIDJAN : LES SECRETS ET SOLUTIONS DE LA GUERRE DE LA FRANCE, LA CEDEAO AVEC LEUR AGENT PRINCIPAL ALASSANE OUATTARA CONTRE LE MALI, LA CÔTE D'IVOIRE ET L'AFRIQUE FRANCOPHONE. 

Les Ivoiriens doivent s'inspirer des mobilisations des Burkinabes et des Maliens pour mettre fin à la dictature de Ouattara Alassane.
Les maliens et leurs frères doivent savoir qu'il s'agit d'une guerre de décolonisation pour la souveraineté des peuples africains obligés de s'unir ou périr un à un. 

La CEDEAO qui a échoué dans sa médiation dans la crise malienne veut aujourd'hui se jouer le faux rôle de gendarme de la sous région au profit de la France qui perd son image et son autorité désormais en Afrique vis à vis des populations. 

Avec un tel décor les observateurs avisés constatent un combat épique entre l'ordre ancien néo colonial et la vague du changement sinon de l'alternative.
 Certains parlent même déjà d'une vague irrésistible de libération des pays francophones. 
Malgré que les coups d'état ne soient pas des options qui garantissent le progrès et l'amélioration des conditions socio-économique et politiques en Afrique vers la démocratie et le développement, il n'est pas également totalement absurde de tolérer un coup de force contre l'immobilisme colonial ou l'ordre ancien.

En vérité il est impératif de préciser certaines réalités et confusions qu'il faut savoir pour éviter de se perdre dans des analyses et conclusions rétrogrades et inadequates:
Premièrement il y a lieu de dire en vérité que le Mali est divisé aujourd'hui et infesté de bandes terroristes par ce que la France coloniale y gagne des intérêts incroyablement importants en terme dor, de pétrole et autres avantages geo stratégiques innombrables. 
Secondo malgré que le président IBK ne soit pas totalement la cause unique des problèmes du Mali il faut reconnaître que son incompétence multiforme et sa soumission exagérée à la France au détriment de son pays comme Alassane OUATTARA le rendent indéfendable et indigne de toute légitimité malgré une légalité indiscutable. En vérité il est devenu un frein à l'évolution, à l'espoir de tout progrès désormais au Mali. Son refus d'être réinstallé grâce à la CEDEAO est alors une preuve réelle de patriotisme pour éviter un bain de sang inutile. 

Troisièmement l'avenir de l'Afrique, de la Côte d'Ivoire et du Mali dépendent inéluctablement de l'avènement des forces du progrès et d'alternatives crédibles au pouvoir qui vont prendre le courage de résister et mettre la francafrique hors d'état de nuire. Les tentatives d'étouffement par embargo que nous observons contre le Mali devraient nous rappeler l'épisode de 2011 contre Laurent Gbagbo le président élu de la Côte d'Ivoire, délogé manu militarie par une Coalition Internationale légitimée par la CEDEAO. 
Le gèle des avoirs de la Côte d'Ivoire dans les banques et les embargos contre la vente de médicaments vitaux d'hier ne sont pas différents de ce qui se prépare contre Bamako aujourd'hui. 

La crise du Mali est donc le prototype réel de tous les pays francophones d'Afrique qui doivent absolument se libérer de la France et de son Franc Cfa devenu Eco francafricain. 
La réaction naturelle des Maliens et des ivoiriens en solidarité avec l'ensemble des peuples africains devrait être une grande vague de révolte et désobéissance civile générale contre la France et ses valets ici et maintenant pour exiger :

1 Le retrait de la France dans nos pays à l'heure actuelle où les rebellions, les terrorismes, les dictatures et désordres de toutes sortes sont organisées par les français qui sont les bras séculiers de l'impérialisme occidental en général. 

2 Exiger la levée immédiate de tous les embargos contre nos pays et surtout nos populations maliennes car la France et l'ONU tout comme l'Union Africaine n'ont jamais imposé dembargo à l'encontre des dictatures, des terroristes et leurs alliés ou contre les multinationales occidentales qui orchestrent toutes les guerres, rebellions et exploitations abusives et clandestines des ressources naturelles, minières et stratégiques de nos pays (la RDC la RCA l'Angola, le Mozambique, la Guinée, le Burkina, la Mali ou la RCI respectent tous la même logique depuis les indépendances octroyées et surveillées des années 60.
3 Exiger le départ immédiat de Alassane Dramane Ouattara du pouvoir et tous les autres dictateurs à la solde de la France afin de nous donner du souffle et un nouvel élan de réunification panafricaine sous régionale et générale car l'unique solution à la crise socio économique et politique de l'Afrique est la formation de la fédération africaine au sein des États-Unis d'Afrique. Cette unité africaine ne devrait point être conditionnée par des conditions de convergences statistiques d'ordre économique mais plutôt par les volontés populaires de nos peuples souverains. 
Toutes les divisions orchestrées sous les arguments tribaux et religieux en Afrique ne sont que des feux de paille et de grotesques mensonges machiavéliques de domination permanente. 
Solutions Idoines et durables pour nous... 
Les Africains doivent expliciter les contenus idéologiques, politiques vis à vis de nos peuples qui doivent savoir définitivement l'urgence de la souveraineté et de l'unité africaine ici et maintenant. 
Ainsi autant les assemblées constituantes de transitions ou des leaders et institutions pro africaines souveraines responsables doivent appliquer les volontés populaires aiguisées et expliquer ici et là pour rattraper le temps perdu depuis l'esclavage jusqu'à nos jours. 
Voici ici présentés suscintement les véritables enjeux des crises ivoiriennes, maliennes, burkinabes, centrafricaines, congolaises, nigeriennes, nigerianes et autres. 
Laurent Gbagbo qui a vaincu la CPI, un autre instrument de l'establishment ultra libéral, ne peut obtenir un simple passeport ivoirien par ce que simplement la France coloniale redoute son retour qui risque de déstabiliser son valet local Ouattara. 
Les militaires de la junte malienne doivent bénéficier du soutien de tous les peuples Africains qui doivent se mobiliser maintenant car la peur à changer de camp. 
Désormais les dirigeants Africains panafricanistes, nationalistes et pro Africains doivent faire front avec les peuples debout d'Afrique pour définir notre Programme Urgent de Libération et Développement Africain ( P ULDA) unique solution à la présente crise africaine et globale qui n'est d'ailleurs que la continuité de l'esclavage entamé depuis le 15ème siècle. 
Notre fermeté contre la CEDEAO, la France, l’Union Africaine et l'ONU par la solidarité panafricaine et internationale demeure le gage de notre victoire contre cette gouvernance internationale catastrophique qui s'appuie désormais sur la covid19 pour nous embrigader, nous tuer en masse et piller les ressources de l'humanité au profit de la minorité ultra libérale esclavagiste et genocidaire. 
Comme si la misère générale, les injustices et les complots en cours comme la covid19 n'étaient pas suffisantes pour justifier une révolution globale des peuples et des travailleurs opprimés du monde. 
En avant pour cette révolution nouvelle du 21ème siècle pour un nouveau monde de plein épanouissement, de justice, de libertés et de solidarité pour un monde meilleur de Progrès permanent. 
Charles Malone Mayomo 
E-mail afrikanewsgrouptv@gmail.com 
À bientôt pour la suite 
 

 

Commenter cet article