Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFRIKANEWS

CRISE IVOIRIENNE : CHRIS YAPI DÉVOILE TOUS LES SECRETS DE LA DERNIÈRE RÉUNION DE CRISE CHEZ LE DICTATEUR OUATTARA ALASSANE DRAMANE

21 Septembre 2020, 18:37pm

Publié par Mspdi Ubuntu

LE PEUPLE IVOIRIEN DÉTERMINÉ À CHASSER DRAMANE OUATTARA AVANCE À GRANDS PAS VERS LE PALAIS POUR LE DÉLOGER

LE PEUPLE IVOIRIEN DÉTERMINÉ À CHASSER DRAMANE OUATTARA AVANCE À GRANDS PAS VERS LE PALAIS POUR LE DÉLOGER

#CIV225 🇨🇮
TROISIÈME MANDAT ANTICONSTITUTIONNEL : 
GRANDE RÉUNION DE CRISE CHEZ ALASSANE OUATTARA.

**Publié pour Chris Yapi**

Il y a de la panique dans le camp d’Alassane Ouattara. Sa sérénité de façade affichée, laisse la place à un homme avachi et très colérique. Son entourage peine à le reconnaître. Certains s’interrogent sur la lucidité de leur chef. Après la grande rencontre de l’opposition pour dire non à sa candidature interdite pour un troisième mandat, Alassane Ouattara a convoqué une réunion d’urgence qui a débuté à 18h30, ce dimanche 20 septembre. Seul le cercle rabougri a été convié. Aux dires de l’entourage du Premier ministre Hamed Bakayoko que nous avons pu recueillir, il faut dire que c’est un Alassane Ouattara méconnaissable qui faisait feu de tout bois. À sa résidence étaient uniquement présents outre le président lui-même, le Premier Ministre Hamed Bakayoko, le Secrétaire général Patrick Achi, son jeune frère Téné Birahima Ouattara dit Photocopie, son Directeur de campagne Adama Bictogo et sa nièce et communicante Masséré Touré. 

Très inquiet et irrité, Alassane Ouattara a annoncé qu’il n’y aurait qu’un seul point à l’ordre du jour : quelle est la conduite à tenir face à la réunion de l’opposition politique ivoirienne ? Les débats s’engagèrent. Le Premier ministre nota qu’une forme de suspicion qui ne dit pas son nom pesait sur lui. 
En effet, le Président Ouattara lui manifesta son mécontentement sur ses sorties publiques qu’il ne trouvait pas très toniques comme celles de Kobenan Adjoumani. Sans autre forme de procès, il recommanda à Hamed Bakayoko une plus forte implication de sa part. En substance, il lui a dit ceci : « Hamed, tu dois comprendre que les messages que tu livres lors des meetings, doivent être incisifs, poignants et sans ambiguïté. Tu dois défendre les institutions de la République et les décisions qui en découlent. Je ne sens pas ta ferveur et ton engagement. Tu sais bien que la maison est en danger et tu dois la défendre ». Les autres participants acquiescèrent, comme si tous le trouvaient mou dans sa façon de défendre le troisième mandat. Effrayé, Hambak se montra prolixe au cours de la réunion, comme pour donner un gage de sa bonne foi et de sa détermination. 

Après plusieurs tours de table pour entendre les réflexions des uns et des autres, le Président Ouattara annonça les mesures ou résolutions de la réunion. 
Dans un premier temps, il recommanda de rester ferme et intransigeant sur les positions du RHDP. Ils doivent tous monter au créneau pour expliquer et justifier les décisions du Conseil constitutionnel, car il faut dire que ce sont les mêmes personnes qui, le dimanche dernier, ont arrêté la liste des candidats que Chris Yapi vous avait donnée avant que le Conseil constitutionnel ne la reçoive et que Koné Mamadou ne la lise à la télévision nationale. Certains n’avaient pas cru mes écrits sur ce coup-là. D’autres ont crié que Chris Yapi mentait ou encore était à la solde du pouvoir. Mais, les faits m’ont, une fois de plus, donné raison. 

La seconde décision a été de lancer rapidement la pré campagne. Sur ce point, Adama Bictogo réclama plus de moyens matériels et financiers, car pour lui, les Ivoiriens ne croient qu’en l’argent et qu’on pouvait acheter leur réticence. Il fallait mettre le paquet. Ainsi, les Ivoiriens ne suivront pas le mot d’ordre de l’opposition. Alors, il faut s’attendre à ce que beaucoup d’argent circule ces jours-ci. Il alerta aussi le Président de ce que certains cadres du RHDP rechignaient à mouiller le maillot, quand d’autres envisageaient de fuir face à la tension visible dans le pays et la pression de la communauté internationale. Sur ce point, le Président Ouattara instruisit Téné Birahima Ouattara de faire la police au sein du RHDP afin d’éviter que certains cadres virent dans l’opposition. Il faut le savoir, les cadres de ce parti seront mis sur écoute et tous ceux qui seront velléitaires seront châtiés. 

Ensuite, il fut question de Chris Yapi à cette réunion. Le Président Ouattara n’a pas aimé que Chris Yapi ait, avant l’heure, informé les Ivoiriens en donnant la liste précise des candidats issus des délibérations de leur réunion secrète du dimanche 13 septembre dernier. Il fut demandé encore à Photocopie de tout mettre en œuvre pour retrouver l’avatar Chris Yapi ainsi que ses acolytes et de les mettre aux arrêts. 
Sur ce point, il faut dire qu’il existe une grosse suspicion en leur sein. Ce qui a amené le Président à restreindre d’avantage le cercle de décision autour de lui espérant que les fuites s’estomperaient. Là aussi, notons qu’Adama Bictogo a toujours été convaincu que d’une manière ou d’une autre, Chris Yapi était en collusion avec le Premier Ministre et il l’a dit et redit à plusieurs reprises, sans une vraie réaction du Président de la République.
 
Par la suite, le Président Ouattara demanda qu’il y ait de grands rassemblements de soutien à sa candidature partout sur le territoire national. L’objectif est de montrer et de prouver à la communauté internationale que sa candidature est plébiscitée par le vrai peuple de Côte d’Ivoire et que l’opposition n’est que du menu fretin. L’autre décision qui fut prise est de dégager un fonds financier important, uniquement pour débaucher des cadres de l’opposition. Il faudra les encourager à faire des déclarations pour se désolidariser des autres et ainsi démolir le moral des partisans de l’opposition. 

Un point sur lequel le Président Ouattara intervint longuement fut la stratégie de la communication gouvernementale et celle du RHDP. Il ne décolérait pas sur le fait que le « jeune homme » Guillaume Soro, avec peu de moyens, arrivait à prendre le lead en matière de communication et mettait à mal toute la puissance d’un État. Il traita ses communicants d’incompétents et de vauriens. Il fut décidé d’envoyer certains en permanence en France pour récupérer les médias et les autres en Côte d’Ivoire pour inonder les réseaux sociaux. 

Enfin, la réunion se focalisa sur la stratégie de la répression. Quand certains recommandaient encore le dialogue, ils se virent violemment tancés par le Président Ouattara qui visiblement était hystérique. Il traita le Président Bédié de tous les noms d’animaux. Il estima que le Président Gbagbo était un traître, qu’il était, de toutes les façons, malade et qu’il ne reverrait pas la Côte d’Ivoire vivant. Et que c’était tant pis pour lui puisqu’il lui avait fait des propositions. Il se devait de se désolidariser de l’opposition et qu’à sa victoire, il allait le faire rentrer en Côte d’Ivoire. Il trouvait que Laurent Gbagbo l’avait trahi, car le Président Issoufou du Niger lui avait laissé entrevoir que le Président Gbagbo serait d’accord avec ce deal. Quelle ne fut sa surprise de voir ce dernier se rétracter et carrément rejoindre l’opposition. 
Cependant, il se consola du bon comportement de Blé Goudé qui serait devenu sage. Le Président Ouattara estima qu’il était surpris que ce soit le plus jeune, c’est-à-dire Blé Goudé, qui fasse preuve de patriotisme. Il demanda à Hamed Bakayoko de rassurer Blé Goudé de sa bienveillance dès son élection. Quant à Guillaume Soro, ce seul nom réveille l’ire du Président. Il ne veut pas en entendre parler. La querelle entre lui et Guillaume Soro est devenue personnelle. Il ne veut que le broyer. 

Sur sa lancée haineuse, le Président Ouattara demanda que trois figures de l’opposition soient mises aux arrêts. Cette exigence du président fut âprement discutée. Le point de discorde apparent était s’il fallait oui ou non arrêter le Président Bédié, dès le déclenchement du mot d’ordre de désobéissance civile. Certains estimaient que ce serait une erreur et que c’était là, le piège que Guillaume Soro leur tendait. 
Mais, le Président Ouattara n’en démordait pas. Pour lui, il faut absolument mettre le Président Bédié au cachot. De guerre lasse, la réunion décida de mettre cette question à l’ordre du jour d’une prochaine rencontre. Elle est délicate et il faut d’abord s’assurer si cette arrestation n’entraînerait pas la révolte de l’armée ivoirienne. C’est sur ce dernier point que le Président mis fin à la réunion. Il a été conclu qu’il aurait une concertation avec les généraux de l’armée pour leur soumettre la question de l’arrestation des figures de l’opposition, notamment celle de Henri Konan Bédié. Que répondront les généraux ? Nul ne le sait. 

Enfin, le Président Ouattara se gargarisa de ce qu’il avait menacé le candidat Amon-Tanoh de le mettre en prison et qu’il avait eu un bon retour. En effet, il semble que le Ministre Amon-Tanoh ait pris peur et ne se soit pas rendu à la réunion de la plate-forme de l’opposition. D’autres personnalités seront menacées et le Président Ouattara espère ainsi clairsemer les rangs de l’opposition. Les jours à venir seront rudes pour la Côte d’Ivoire. Mais, la frilosité du camp Ouattara marque une fin de règne. 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci :

- PRÉSIDENTIELLES 2020 : LES COULISSES DU COUP D’ÉTAT DE LA CEI, DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL ET DE LA PRÉSIDENCE - https://youtu.be/qAOueHYiECQ

- TROISIÈME MANDAT ANTICONSTITUTIONNEL : ALASSANE OUATTARA HUMILIE MACRON PUBLIQUEMENT - https://youtu.be/Lu6Vx7PviHY

- ÉCHEC DE LA RENCONTRE ADO-MACRON : L’ASSASSINAT DE GUILLAUME SORO REMIS AU GOÛT DU JOUR - https://youtu.be/YHGx_v3dFjY

- ALASSANE OUATTARA COMME MAMADOU TANDJA. LE TAZARTCHÉ IVOIRIEN RISQUE D’EMPORTER SON AUTEUR :
Partie 1 : https://youtu.be/IvmIqqOfwvs
Partie 2 : https://youtu.be/r5HG3P_6SNo

- MANŒUVRES POUR LE 3ÈME MANDAT : ALASSANE OUATTARA ANNONCE SA CANDIDATURE ET LIBÈRE QUELQUES OTAGES - https://youtu.be/oyPQP5pf0Nc

- BILAN DES MARCHES ÉCLATÉES : LE GL APALO FAIT MONTER LA GENDARMERIE EN 1ÈRE LIGNE DANS LA RÉPRESSION - https://youtu.be/zjrz3UYgEz4

- MANIFESTATIONS CONTRE LE 3ÈME MANDAT D’ADO : VERS UN COUVRE-FEU ET LA COUPURE D’INTERNET - https://youtu.be/Qj_vwQVbBng

- VIOLENCE CONTRE LES MANIFESTANTS PACIFIQUES : LES COMMANDITAIRES DES TUERIES IDENTIFIÉS - https://youtu.be/SezpJc_khrU

- MANIFESTATIONS CONTRE LE TROISIÈME MANDAT D’ADO : VOICI LES TUEURS DES MANIFESTANTS DE YOPOUGON - https://youtu.be/cSKpQ-WTU4g

- TOUT SUR LE PLAN DE TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA (TBO) POUR CRÉER UNE GUERRE ETHNIQUE EN CÔTE D’IVOIRE - https://youtu.be/QVBl2BpEe74

- CORRUPTION DE LA MAGISTRATURE POUR LE 3ÈME MANDAT. ADO DISTRIBUE DES MILLIONS AUX JUGES - https://youtu.be/np_86S5aPQo

- PRÉSIDENTIELLE 2020 : ALASSANE OUATTARA PRÉPARE UNE GIGANTESQUE FRAUDE ÉLECTORALE - https://youtu.be/n36DUuQRUa0

Visionnez cette publication sur la Chris Yapi TV officiel : https://youtu.be/DLq5eEjjYFY

 

Commenter cet article