Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFRIKANEWS

ENQUÊTE EN AFRIQUE : VOICI LA PREMIÈRE PARTIE DE NOTRE ENQUÊTE SUR LES CRIMES ÉCONOMIQUES DIVERS DE FADOUL ZOUHAIR MICHEL À TRAVERS L'AFRIQUE.

18 Octobre 2020, 16:59pm

Publié par Mspdi Ubuntu

Cet immeuble est l'une des entreprises du sulfureux Fadoul Michel
Cet immeuble est l'une des entreprises du sulfureux Fadoul Michel

Cet immeuble est l'une des entreprises du sulfureux Fadoul Michel

UN CRIMINEL ÉCONOMIQUE DANS LES SOULIERS DE NOS DIRIGEANTS AFRICAINS NOMMÉ FADOUL ZOUHAIR MICHEL.

 

Grand scandale international : Un régime systémique et sanguinaire mis en en place par le nommé Fadoul Zouhair Michel.


*Le monde libre avait été frappé de plein fouet et aucun média n'a fait écho du plus grand scandale jamais connu dans cette période contemporaine ! *Tels sont les types de phrases des éditos des journaux et quotidiens occidentaux spécialisés sur des événements tragiques de 1n'importe quel ordre. Bien évidemment quand leurs intérêts immédiats sont touchés.  Des enquêtes qui durent pendant des années dans le démantèlement des réseaux mafieux, des crimes organisés. Et la justice occidentale que ce soit en France, en Allemagne ou encore en Norvège s’en saisit immédiatement.  Tel n'est pas le cas de notre pauvre continent l’Afrique où des prédateurs de l'espèce de Fadoul ZOUHAIR Michel pendant près d'un demi-siècle, font la loi ans que personne ne s’en émeuve où s'en aperçoit. 

Avec une délicatesse insoupçonnée et panafricaniste, soucieux du relèvement du continent de l'avenir qu'est notre belle Afrique, une investigation minutieuse est menée et nous vous livrons les primeurs.


A/ DE QUOI SAGIT-IL ?

Pas naïfs que ces quelques pans de révélations vont créer un déluge d'écrits et de commentaires les plus acerbes voir un procès contre notre journal vu l'enjeu que représente ce personnage machiavélique dans le domaine économique de nos Etats dits souverains. Que cela ne tienne et qu'advienne que pourra. Nous sommes toujours fiers du bon combat que nous menons et consacrés par le sacro-saint principe de la Liberté d'expression et des confidentialité inviolables des sources d'information et de communication. Les bonnes consciences politiques les bonnes organisations non gouvernementales ne peuvent que s'offusquer de constater le début du voile levé sur cette main de sang qui leur donne à manger L'empire construit d'une main de fer par ce quadragénaire nommé  FADOUL ZOUHAIR MICHEL, un commerçant sulfureux qui a réussi jusqu'aujourd'hui à  échapper à  la justice puisqu'il a savamment orchestré et mis en œuvre sa politique impérialiste.

Baigné très tôt dans le commerce depuis son jeune âge à l’école de ses défunts parents dont Ackkar ,Fadoul ZOUHAIR Michel a eu un appétit démesuré sur deux zones d' Afrique comme une procession caravanière pouvant réaliser ses rêves. 

 

B. ZONE D'AFRIQUE    CENTRALE

Il s'agit de l’Afrique centrale d'abord connaissant les faiblesses structurelles de ces Etats où par un tour de prestidigitation les acteurs économiques et ou politiques peuvent être influencer et assouvir ses propres intérêts mercantiles pour ne pas dire esclavagiste.  Le Gabon, le Congo , la Centrafrique et le Cameroun ( plusieurs sociétés dont MITCAM & SACAM en déconfiture). Pour peu il a échappé en Centrafrique à la prison. S'étant échappé, il gère à distance les affaires commerciales au travers d'autres investisseurs pour progressivement se retirer. Son dévolue s'est consacré sur le Congo, le Gabon et le Cameroun avec des apports de contributions d’actionnariat dans des sociétés qu'il convoitait. Ses victimes, la bonne volonté de la majorité de ses Co associés qui concluent des alliances commerciales. Le but pour Fadoul ZOUHAIR Michel, réussir à s'accaparer ces entreprises pour en devenir l'unique propriétaire dirigeant et, cloué au pilori ses ex associés. Toutes les méthodes sont utilisées mais avec au début une paix de cimetière et par après leur infliger une vie de malheur. 

Les opérateurs économiques tant nationaux que les autres investisseurs étrangers qui ont croisé le chemin de Fadoul ZOUHAIR Michel, sont tous marqués au fer rouge. Une véritable guerre de prédation humaine et commerciale. Noyauté et phagocyté ses Co associés et toute leur famille, l'objectif criminel de M. Fadoul ZOUHAIR Michel c'est de les LIQUIDER si son agressivité politico médiatique ne fonctionne et aussi les pressions judiciaires ne trouvent pas d'écho dans l'antichambre de sa conscience de prédateur ! Quid que des milliers de personnes qui travaillent et qui produisent de la richesse dans ces pays soient laissés au bord de la route : licenciement, chômage.... Ces faits et gestes entachent durablement les rapports sociaux et poussent à la révolte et déstabilisent les fondements d'une politique économique et sociale. D’ailleurs Fadoul ZOUHAIR Michel lorgne depuis sur les revendications anglophones au Cameroun pour faire payer selon nos sources le régime du RDPC. Un père de famille sans emploi et qui ne peut subvenir aux besoins vitaux des siens, devient dangereux.

 

 

C.EXPANSIONNISME EN   AFRIQUE DE L'OUEST 

En Afrique de l'ouest où  les structures sont plus mieux par rapport à la zone d'Afrique centrale et les peuples n'ont pas la tête dans l'eau, M. Fadoul ZOUHAIR Michel en stratège chevronné, a mis en place une autre méthode axée sur trois axes :

1.Blanchiment d'argent

 2.Systématisation de la terreur 

3.Et le trafic de la drogue 

 

D. La Côte d'ivoire

 

En côte d'ivoire son empire s'est vite étendu dans un pays économiquement fort de Afrique de l'ouest et où le coût  de la vie est très  élevé quand aux autres  pays  de la zone CEDEAO . La méthode c'est celle de la terre brûlée.  Des recrutements des groupes de bandits et gangsters au service de sa majesté Fadoul ZOUHAIR Michel sont une réalité.  Beaucoup de personnes qui résistent à céder leur société ou à accepter une fusion seraient systématiquement menacés directement ou indirectement et assassinés. Ce qui explique à ce jour que le nommé détient le record des titres fonciers à Abidjan et aussi dans les grandes villes du pays. Parfois les pressions et menaces de ces gros bras et bras longs ou complices, à la solde Fadoul ZOUHAIR Michel, finissent par payer et les personnes visées ont la vie sauve, mais reste une blessure ouverte et purulente au cœur. 

 

Au Bénin comme à Lomé au Togo c'est la même pratique 

 

E.CAS PARTICULIER AU BÉNIN

 

 Son quartier général en exclusivité car c'est le carrefour de la drogue (proximité avec le Nigeria, le plus réservoir, en est pour quelque chose) qu'aucun gouvernement n’a réussi éradiquer même si des tentatives pour réduire au maximum l'impact dans la sous-région de la CEDEAO reste limité.

 

 Véritable rouleau compresseur dans ce trafic local et international, Fadoul ZOUHAIR Michel reste et demeure le Maitre incontesté de cette folle entreprise. Des montages financiers avec l'appui des cadres locaux lui ont permis pour le moment de dormir tranquillement sur ses lauriers sans être inquiété.  Son implantation au Nigeria est un exemple avec des capitaux colossaux. 

 

F.     L'OHADA & DES TENTATIVES D'IMPLICATIONS

En tant structure africaine née le 17 octobre 1993 et donc 27 ans d'existence, M. Fadoul ZOUHAIR Michel a réussi à mettre dans la poche l'un des juges de la Cour commune de justice et d'arbitrage dans sa poche . Le cadre d’un litige qui paraît plus simple. 

 

D’origine centrafricaine, ce magistrat du nom de SEREKOISSE Samba Marcel a empoché une importante somme d'argent qui lui a permis d'acheter en France des immeubles et préparer sa retraite tranquille selon des sources dignes de foi .Il faut relever que M.SEREKOISE SAMBA en tant Président de la CCJA , avait été suspendu pour «  mauvaise gestion et autres » 

Affaire Conseil des Ministres de l’OHADA -CONTRE- Marcel SEREKOISSE-SAMBA

Audience Plénière N°1 : Jeudi 15 décembre 2016 à 10 heures 

 

Examen des mesures disciplinaires contre le Président SEREKOISSE-SAMBA Marcel

 

N° Inscription : 002/2016/PC

Date de dépôt du recours : 11/07/2016

Demandeur : 

Conseil des Ministres de l’OHADA 

Conseil : SCPA F.D.K.A – Avocats à la Cour

Défendeur :

Marcel SEREKOISSE-SAMBA

Conseils : Maîtres Robert S. M. DOSSOU et Nadine DOSSOU Sakponou – Avocats au Barreau du Bénin

Domicile élu : SCPA et BILE-AKA, BRIZOUA-BI & Associés – Avocats à la Cour

 

  A ce titre, à l’origine si la création de l'OHADA devrait répondre :

1.aux défis de mondialisation 

2.la récession

3.la baisse des investissements et la défiance des investisseurs en Afrique, cette structure ne doit pas servir de tremplin à des individus dits magistrats et autres criminels économiques d'assouvir leurs ambitions personnelles au détriment de la grande cause panafricaine.  

C'est encore et encore comme pendant la période de l'esclavage,comme sous cette ère néo coloniale, les propres africains qui sont complices de ses prédateurs sans scrupule. Les esclavagistes blancs ont peu de rôle dans la capture des noirs dans le cadre du nuisible commerce triangulaire.  Mais en grande majorité ce sont les africains en premier lieu qui capturaient les leurs pour livrer aux colons et autres impérialistes. 

 

Nous attirons l'attention de tous les panafricanistes de prendre leurs destinées en main et que ce travail est un hommage à tous les peuples de ces pays qui ont payé le prix du sous-développement à cause de tels agissements.

 

 Aussi un hommage à tous ceux qui légalement aident les Etats africains en leur donnant du travail et en même temps contribuent de manière loyale à la croissance du continent sinon l'éradication de la misère. 

C'est une invitation solennelle à une prise de conscience non seulement aux dirigeants actuels mais aussi à la société civile de traquer ces bandits et les bouter hors de l’Afrique . 

Préparons maintenant 2050. 

C'est aussi à la communauté internationale de répondre au peuple par une réponse adéquate à ces crimes économiques qui poussent de nombreux jeunes en quête de paradis et qui malheureusement meurent en mer .

 

 Aux chefs d'états et garants de la sécurité économique et financière des Etats de réagir.

 La Lutte continue !

 

Charles Malone Mayomo 

E-mail:mspdinfos@gmail.com / afrikanewsgrouptv@gmail.com 

 

 

Commenter cet article