Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFRIKANEWS

PROCES DE LA HONTE :AVONS NOUS REÇU LE MESSAGE..?????

2 Février 2016, 22:43pm

Publié par Mspdi Ubuntu

PROCES DE LA HONTE :AVONS NOUS REÇU LE MESSAGE..?????

Regarder et comprendre ,ecouter et comprendre , saisissons le message de ce proces

Au delà de la pertinence et de la puissance des interventions de la défense du President Légitme de la Côte d'Ivoire GBAGBO Laurent et du Ministre BLÉ Goudé Charles , ce procès de la honte est aussi porteur d'un message à l'essence salvateur pour l'avenir de notre Continent : l' AFRIQUE ..!!
Au delà de l'éventuelle demonstration des abus du monde imperialiste , il est bon d'user de notre capacité à lire les signes de la Nature Humaine pourcomprendre que depuis le 28 janvier 2016 , s'illustre le courage de deux " petits negres" qui ont decidé de demystifier sans complexe aucun le Système alimentant la vassalisation de tout un peuple noir.
OUI !! Les " petits nègres" que sont GBAGBO Laurent et Blé GOUDÉ ont engagé dans la bataille pour la Liberté de leurs peuples, le risque de perdre à jamais leur LIBERTÉ.
Pour voir un jour leurs peuples libres, ces deux " petits negres" ont choisi de sacrifier leur vie, leur confort, et même la ppssibilité de jouir un jour de cette liberté COLLECTIVE !!
Ces deux " petits nègres" ont ouvert la voie de la lutte sans complexe, il nous faut nous y engoufrer et jouer notre partition car en retour , nous devons leur renvoyer le message comme quoi 5/5 nous avons compris et qu'ils meritent de vivre au milieu des leurs .
Retroussons donc nos manches car en même temps que le verdict des juges à la sortie de cette premiere partie du procès de la Honte, le monde entier devra connaitre le verdict du tribunal du Peuple Noir Africain ...
La Route du developpement passe inexorablement par la route du courage .

Merci à MES " deux petits" Negres pour qui en ce moment , une petite larme incontrôlable descend de mes yeux .

QUE LE GRAND DIEU VOUS GARDE ET VOUS RAMENE PARMI NOUS À LA FIN DE NOS DEUX COMBATS ( comprenne qui peut )

MAN MIAN EDJOKE

Commenter cet article